Les grosses banques et la Peur du Bitcoin

Bitcoin comme moyen de paiement

 

Goldman Sachs, la celebre banque d’affaire Americaine, étudie les moyens d’incorporer le bitcoin et d’autres devises numériques dans leurs opérations de trading, selon des personnes familières avec les plans de la société bancaire.

Ces sources indiquent au Wall Street Journal que le développement en est encore à ses débuts et qu’il a été inspiré par la curiosité des clients. En réponse à l’intérêt des clients pour les monnaies numériques, nous explorons la meilleure façon de les servir dans cet espace « , a déclaré une porte-parole de Goldman Sachs au WSJ.

Selon le WSJ, Goldman Sachs a l’intention de servir ses propres investisseurs qui ont parié sur le bitcoin pour être la prochaine grande revolution financiere du siecle. Si elles sont menées correctement, leur fonctionnement pourrait conduire à la création de nouveaux marchés qui fonctionneraient sensiblement de la même manière que les marchés utilisés pour acheter des actions d’une entreprise. Le fait d’être le premier à créer une telle opération placerait également Goldman Sachs dans une position privilégiée pour poursuivre l’expansion du marché dans les annees a venir.

Les sociétés les plus intelligentes de Wall Street ont l’occasion de dominer le marché en offrant des services financiers à l’industrie naissante des cryptomonnaies », a déclaré Matthew Goetz, PDG de la société d’investissement BlockTower Capital et ancien vice-président de Goldman Sachs, à CNBC. Je pense qu’il incombe aux entreprises intelligentes et plus avant-gardistes de s’impliquer dans les monnaies digitales, étant donné le nombre de nouveaux services et de nouveaux secteurs d’activité qui en découleront, alors que cette nouvelle industrie (Le Blockchain) continue de se développer et de s’institutionnaliser.

Nouveaux marchés

transactions en temps reel via la blockchain

 

Goldman Sachs n’est pas la première institution financière à explorer la technologie Blockchain, et ce n’est pas non plus la première fois qu’elle manifeste de l’intérêt pour cette technologie. Cependant, ils s’agit de la première entreprise de Wall Street à envisager de faciliter le commerce des monnaies numeriques.

Alors que Goldman Sachs explore les moyens d’aller de l’avant avec la technologie Blockchain, d’autres institutions financières font entendre leur désintérêt à cet égard. Le PDG de JP Morgan a même qualifié le bitcoin de  » fraude « , et cette hésitation à plonger dans le monde de la monnaie virtuelle et cryptographique est compréhensible. Ils ont commencé comme une alternative mystérieuse à l’argent garanti par le gouvernement et étaient souvent liés à des transactions plus louches. Même si les devises cryptocurrency telles que le bitcoin et l’éther ont connu des hausses de prix record au cours de la dernière année, le marché demeure volatil.

Plus nous aurons d’institutions et de gouvernements qui étudieront la meilleure façon d’intégrer les cryptomonnaies dans la société, plus tôt nous pourrons profiter de tous les avantages offerts par cette merveilleuse technologie.